segunda-feira, agosto 16, 2010

je te offrirai um perle de pluie venu d un pays ou il ne pleut pas

jet~e o ff r ira rai,  um per lede p lui e ve e n u d un pa y s o u , il ne p le u t p ass

tu sais, ma belle, paupiere, meilheur dire pluriel, que me rappele des petites voitures pres de ici avec de belles oiseaux, rouge e noir que levent les lettres de amour, je te avais vu, la veille derniere, en efait em deux rose, or une rose em double, como mes yeux d amour, quant je te voix

d abord, sophie que um jour le frere vent ma montre ses belles seins, e apres toi binoche, dans une petite photo au meme lieu couche, avec um larme de pluie enorme que coulait sur ta face, et je me suis rendu compte de faire de nouveaux ta montrer comme une mirror, dans le dernier video, la lens da ma lunette

t usa is, ma bel lll  e, p au piere, mei le ur d ire p lui iriel, q ue me ra p p ele d es petites v oi it tures ur es,  pr es dei ci a v e c de bel l es o ise au x, rouge e noir q ue l eve l es let t r es de amo ur, je te ava is v u, lave ille der ni e re, aleman, en e f a it em de ux rose, or um rosse em double, c omo mes y e u x d amo ur, qa un t j e te voix

d ab o r d, so ph ie q ue um jo ur le fr ere v en t ma mon t re s es bel l es se in s, e ap r es t oi b ino ch e, dan s une petite ph oto au meme li eu co u ch e, av e c um l ar mede p lui e en o r mec ue co u lait  sur ta f ac cem, et je me susi r en d u c omo pte de fa ire rede no uve au x mon t ray,  e rat com me une mir r o r, dan s le der ni r v id eo, la le ns da ma lune net te

uam outra versao em outro contexto, se assim se pudesse dizer

http://www.youtube.com/watch?v=epGpeTcNfeI

Sem comentários: